+33 (0) 4 81 61 02 75 contact@cryoblaster.fr

Les origines de la glace carbonique – Partie 2

La semaine dernière, nous avons pu voir dans l’article “Les origines de la glace carbonique“, comment celle-ci a été découverte et observée en laboratoire. Nous avons pu également voir quelles ont été les premières applications commerciales.

Dans cette seconde partie, nous allons attarder sur la période allant de 1935 à 1980 : vidéo, brevets, premières machines de nettoyage cryogénique… Bref, tout ce qu’il faut savoir pour être incollable sur le sujet !

Autres dates marquantes

Commençons cet article avec une vidéo tournée en 1935. Celle-ci nous présente la fabrication de la glace carbonique sous forme de bloc. Le CO₂, utilisé est d’origine volcanique.

De l’extraction du CO₂ gazeux, à la fabrication : compactage de la neige carbonique en bloc, en passant par la compression du gaz sous forme liquide… petite vidéo en anglais.

  • Durant la Seconde Guerre mondiale, le 18 février 1942, l’Américain William J. Joyce qui travaille dans le secteur de l’optique, dépose une demande de brevet pour un système utilisant les propriétés réfrigérantes de la glace carbonique : le but étant, après l’opération de polissage de la lentille, de faciliter le décollement de cette dernière du support sur lequel elle repose. Le brevet est délivré le 10 juin 1947.

https://patents.google.com/patent/US2421753

 

  • À la fin de 1945, l’US Navy mène des expériences de nettoyage cryogénique afin de trouver une technique de mise en propreté moins agressive que le sablage.

 

  • En mai 1963, Reginald Lindall dépose un brevet pour une « méthode de décollement de la viande des os » en utilisant des particules de dioxyde de carbone pulvérisés.

  • En novembre 1972, Edwin Rice dépose un brevet pour sa méthode d’élimination des parties non désirées d’une surface, par pulvérisation à haute-vitesse des particules de glace carbonique

http://patent.ipexl.com/US/3702519.html

  • En août 1977, Calvin Fong dépose un brevet pour le “Sablage avec des pellets de matériau capable de sublimation” pour le compte de la société Lockheed

http://www.google.com/patents/US4038786

  • En 1980, les premiers systèmes de nettoyage cryogénique pour professionnels voient le jour, aux États-Unis. À partir de ce moment, de nombreuses marques feront leur apparition en Allemagne, Belgique, Danemark, Inde, Chine… et bien évidemment des prestataires de services spécialisés dans le domaine du nettoyage cryogénique feront également leur apparition.

Dans un prochain article, nous parlerons des systèmes de nettoyage cryogénique bitube et mono-tube.