+33 (0) 4 81 61 02 75 contact@cryoblaster.fr
La technique de l'hydrogommage est l'utilisation du de l'aérogommage et d'une burmisation d'eau

Cryoblaster vous propose des buses double venturi d’aérogommage, avec brumisation d’eau, pour vos prestations d’hydrogommage…

L’hydrogommage est une technique de nettoyage innovante qui permet de rénover, décaper et restaurer les façades des bâtiments avec un impact environnemental limité. Cette méthode utilise de l’eau mélangée avec un média abrasif pour éliminer les graffitis, la pollution et autres saletés incrustées sur les surfaces en pierre ou béton, tout en préservant le patrimoine architectural. Dans cet article, nous allons détailler les avantages de l’hydrogommage par rapport à d’autres techniques de nettoyage telles que l’aérogommage et le sablage.

Qu’est-ce que l’hydrogommage ?

L’hydrogommage est en réalité la technique de l’aérogommage, une technique de décapage qui consiste à projeter à l’aide d’une aérogommeuse, un abrasif à l’aide d’air comprimé, ce dernier étant alors, le vecteur de projection. La brumisation d’eau créée à la sortie de la buse de projection (voir photo ci-dessus : buse double venturi Cryoblaster®) permet une “captation des poussières” engendrées par l’effet mécanique de l’abrasif, sur la pollution.

Résultat : l’aérogommage + projection eau = Hydrogommage

L’abrasif souvent employé avec la technique de l’hydrogommage est le bicarbonate de soude, permettant ainsi un travail d’une grande douceur, tout en réduisant de manière importante les poussières dans l’air ambiant. La pression de l’air comprimé combinée avec l’action abrasive des micro-granulats permet de décaper en douceur les matériaux, sans endommager leur structure ni altérer leur aspect.

Cette méthode est particulièrement adaptée au nettoyage des façades en pierre ou autres matériaux fragiles, car elle préserve leur intégrité tout en éliminant efficacement les salissures. De plus, l’emploi de l’eau réduit considérablement la production de poussière, ce qui rend cette technique moins nocive pour l’environnement et la santé des opérateurs.

Les avantages de l’hydrogommage

Un nettoyage respectueux du patrimoine et de l’environnement

L’un des principaux atouts de l’hydrogommage est son impact environnemental réduit. En effet, contrairement au sablage qui génère une grande quantité de poussière et peut endommager les matériaux, l’hydrogommage préserve la structure des façades en pierre tout en éliminant efficacement les saletés. Cette méthode est également moins gourmande en eau que le nettoyage haute pression, ce qui en fait un choix plus écologique.

Une technique polyvalente

L’hydrogommage peut être utilisé sur une grande variété de surfaces et d’applications telles que la brique, le béton, la pierre, le traitement anti-fooling… Il permet de traiter aussi bien des graffitis tenaces que des dépôts de pollution atmosphérique, en passant par des traces de peinture ou de vernis. Grâce à sa capacité d’adaptation, cette technique est idéale pour les travaux de rénovation et de restauration du patrimoine historique.

Toutefois, en raison de l’utilisation de l’eau, cette technique de décapage n’est pas recommandée pour le décapage du bois ou des métaux, aux risques sinon de voir apparaître moisissures et rouille.

Un nettoyage rapide et sans résidus

Grâce à la combinaison de l’eau et du bicarbonate de soude, l’hydrogommage décolle rapidement les salissures sans laisser de résidus. Les surfaces traitées sont ainsi propres et prêtes à être exploitées immédiatement après le nettoyage. De plus, le temps de séchage est généralement plus court que pour d’autres méthodes de nettoyage à base d’eau, ce qui permet de gagner du temps sur les chantiers.

L’hydrogommage face aux autres techniques de nettoyage

Si l’hydrogommage présente de nombreux avantages, il est intéressant de comparer cette technique avec d’autres méthodes de nettoyage telles que l’aérogommage et le sablage afin de mieux cerner ses spécificités.

Aérogommage

L’aérogommage est une technique semblable à l’hydrogommage, mais qui utilise uniquement un abrasif et de l’air comprimé : pas d’eau, le procédé est donc sec. Bien qu’elle soit également capable de décaper en douceur les surfaces fragiles, l’aérogommage génère davantage de poussières, mais il est parfaitement adapté aux matériaux sensibles à l’humidité tels que le bois ou les métaux : comme le nettoyage cryogénique, l’aérogommage est adapté aux travaux de décapage à sec où l’utilisation de l’eau serait problématique.

 

Sablage coque de bateau : opérateur portant les EPI

Opération de décapage de coque de bateau par technique de sablage…

Sablage

Le sablage est une technique de décapage très abrasive qui consiste à projeter un abrasif à une pression d’au moins 7 bars sur la surface à traiter. Si cette méthode peut être efficace pour éliminer certaines salissures tenaces, elle présente plusieurs inconvénients par rapport à l’hydrogommage :

  • le sablage est très agressif pour les matériaux et peut causer des dommages irréversibles à la structure des façades, notamment celles en pierre,
  • la production de poussière est importante, ce qui représente un risque pour l’environnement et la santé des opérateurs,
  • le sablage consomme une grande quantité d’énergie et de ressources (média abrasif), ce qui en fait une méthode moins écologique que l’hydrogommage,
  • l’usure prématurée des équipements et accessoires en font une technique plus onéreuse.

En conclusion, l’hydrogommage se distingue par sa polyvalence, son respect du patrimoine architectural et son impact environnemental limité. Cette technique innovante est donc à privilégier pour les travaux de nettoyage, de rénovation et de restauration des façades en pierre ou autres matériaux fragiles.