ACCUEIL > NETTOYAGE CRYOGÉNIQUE > BOUTEILLES DE CO2 LIQUIDE : HISTOIRE D’AMOUR COÛTEUSE ET ENCOMBRANTE

Les bouteilles de dioxyde de carbone (C02) pour le nettoyage cryogénique : une histoire d’amour coûteuse et encombrante

Ah, le dioxyde de carbone (CO2) ! Ce complice effervescent de nos boissons gazeuses et ce fidèle allié de nos extincteurs est aussi le héros mal compris du nettoyage cryogénique. Les entreprises ont deux façons de le saluer : en projetant de la neige carbonique comme si c’était Noël en juillet, ou en utilisant des pellets de glace carbonique à la manière d’un sablage, mais sans ses inconvénients. Mais qui aurait imaginé que cette liaison passionnée avec les bouteilles de CO2 liquide, pour ceux qui sont équipés de systèmes de projection de neige carbonique ou de pellets de neige carbonique, nous conduirait à une relation tumultueuse, nous menant à des tarifs prohibitifs, à une capacité qui frise le ridicule et un poids qui nous cloue au sol ? Laissez-moi vous conter cette épopée tragi-comique.

Machine de nettoyage cryogénique à la neige carbonique

Machine de nettoyage cryogénique à la neige carbonique, employant du CO2 liquide.

Petit rappel sur le fonctionnement du nettoyage cryogénique

Le nettoyage cryogénique est un processus qui utilise des particules solides de dioxyde de carbone (CO2), souvent appelées “glace sèche” ou glace carbonique, pour nettoyer et préparer les surfaces. Il fonctionne sur le principe de la thermocinétique, où le contraste thermique entre la surface à nettoyer et les particules de CO2 provoquent une contraction thermique de la couche de contamination, permettant ainsi aux particules de glace sèche de la détacher.

La glace carbonique, sous forme de pellets de 3 mm, est propulsée à grande vitesse vers la surface à nettoyer à l’aide d’air comprimé. En heurtant la surface, les particules de glace sèche subliment instantanément, passant de l’état solide à l’état gazeux, ce qui permet de déloger la saleté, la graisse, la peinture, la fleur de rouille, etc.

Le nettoyage cryogénique offre de nombreux avantages par rapport aux méthodes de nettoyage traditionnelles. Par exemple, il n’utilise pas de produits chimiques, ne génère pas de déchets secondaires, n’abrase pas la surface à nettoyer et ne conduit pas à l’électricité. De plus, la glace sèche est non toxique et complètement sûre pour l’environnement.

Les différences entre le nettoyage à la glace carbonique et à la neige carbonique

Il existe principalement deux types de nettoyage cryogénique : la projection de glace carbonique et la projection de neige carbonique. La principale différence entre ces deux méthodes réside dans la taille et la forme des particules de CO2 utilisées.

Projection de glace carbonique : dans cette méthode, de grands pellets de glace sèche sont utilisés. Ces pellets, d’environ 3 mm de diamètre, sont propulsés vers la surface à nettoyer. C’est une méthode très efficace pour nettoyer les surfaces lourdes et très sales. Le principal avantage de l’utilisation de la glace carbonique, en particulier avec l’outil ATX nano-E, réside dans sa puissance et sa capacité à nettoyer efficacement les surfaces délicates, moyennes ou lourdes et très sales, tout en restant un outil de propreté de précision.

Projection de neige carbonique : cette méthode utilise de petites particules de CO2 solide, qui ressemblent à de la neige. Ces particules sont beaucoup plus petites que les pellets utilisés dans la projection de glace carbonique, ce qui rend cette méthode plus douce et moins “agressive”. La projection de neige carbonique est donc idéale pour le nettoyage de surfaces délicates ou précises.

En conclusion, le choix entre la projection de glace carbonique et la projection de neige carbonique dépend de la nature de la surface à nettoyer et du niveau de contamination.

Les bouteilles de CO2 liquide fournissent la neige carbonique

Les machines de nettoyage cryogénique par projection de neige carbonique ou de “pellets” de neige carbonique utilisent des bouteilles de CO2 (B50) avec plongeur…

Neige carbonique : la solution miracle ?

En raison de la durée de vie limitée de la glace carbonique, sous forme de pellets de 3 mm, et l’organisation du réapprovisionnement, certains choisissent de se tourner vers des systèmes de projection de neige carbonique, qui utilisent des bouteilles de CO2, utilisables selon le besoin. Certains de ces systèmes sont en mesure de produire des « pellets » de neige carbonique, dont la masse est inférieure à des pellets de glace carbonique.

L’efficacité et la puissance du par projection de neige carbonique pour le nettoyage est souvent inférieure à celle de la glace carbonique sous forme de pellets ou de micro-particules. La raison en est la densité et la masse des particules. Les pellets de glace carbonique (3 mm), malgré leur petite taille, ont une densité plus élevée et une masse plus importante, ce qui leur permet de fournir une force de nettoyage plus importante lorsqu’ils sont projetés.

La neige carbonique, étant plus légère et moins dense, a une force d’impact plus faible, ce qui peut la rendre moins efficace pour éliminer les contaminants lourds ou tenaces. En outre, le processus de sublimation de la neige carbonique peut être plus rapide que celui des pellets de glace carbonique, ce qui peut également réduire son efficacité de nettoyage.

En fin de compte, le choix entre la neige carbonique et la glace carbonique pour le nettoyage dépendra de la nature de la contamination, de l’équipement disponible et des exigences spécifiques de l’application.

Des tarifs prohibitifs qui donnent le vertige, pour une quantité XXS

Au royaume du nettoyage cryogénique, toutes les particules ne sont pas égales. Prenez par exemple la fameuse bouteille B50, qui vous promet 37,5 kg de CO2 liquide, mais finalement ne vous en livre que 12 à 15 kg sous forme de neige carbonique. Ajoutez à cela un prix de location mensuel de 5 euros pour la bouteille et un coût de remplissage de 80 euros hors taxes, et vous vous retrouvez à payer l’équivalent d’un dîner gastronomique pour une quantité de neige carbonique qui ne ferait même pas rougir un bonhomme de neige.

Rappelez-vous la contenance des bouteilles de CO2 pour le nettoyage cryogénique (B50) par projection de neige carbonique est en réalité 12 à 15 kg de neige carbonique, pour un coût donc de 7 euros par kg produit !

En revanche, si vous vous tournez vers la glace carbonique sous forme de pellets de 3 mm, vous découvrirez un choix bien plus rentable. Avec un prix oscillant de 0,87 à 1,80 € par kilogramme, et un prix moyen se situant autour de 1,20 € le kilo, livraison incluse, la glace carbonique est le choix économique par excellence. De plus, sa densité supérieure et son impact de nettoyage plus puissant font de la glace carbonique le candidat idéal pour ceux qui cherchent à se débarrasser de saletés tenaces sans se ruiner.

Le nettoyage à la neige carbonique est particulièrement coûteux en caompraison de la galce carbonique en 3 mm

12 à 15 kg de neige carbonique seulement pour une bouteille de CO2 B50, soit 7 euros le kilogramme ! Le nettoyage par projection de glace carbonique est onéreux…

Conservation prolongée de la glace carbonique : une méthode économique pour atteindre jusqu’à 15 jours de durabilité !

Effectivement, la durée de vie de la glace carbonique – ou dioxyde de carbone solide – peut varier grandement selon divers facteurs. Elle est généralement courte, s’échelonnant entre 24 et 72 heures. L’un des principaux facteurs qui influencent la durée de vie de la glace carbonique est le type de conteneur dans lequel elle est stockée. Les conteneurs isolés thermiquement sont les plus efficaces pour conserver la glace carbonique, en ralentissant sa sublimation. Plus l’isolation du conteneur est performante, plus la glace carbonique durera longtemps.

La quantité de glace carbonique utilisée peut aussi affecter sa durée de vie. Une grande quantité de glace carbonique durera généralement plus longtemps qu’une petite quantité, car la sublimation se produit sur la surface de la glace. Ainsi, une plus grande quantité de glace signifie une plus petite surface proportionnelle exposée à l’air, ce qui ralentit le processus de sublimation. Pour maximiser la durée de vie de la glace carbonique, il est recommandé de l’emballer aussi densément que possible et de minimiser l’espace vide dans le conteneur.

Exemple : avec une astuce (dont le coût n’excède pas 10 centimes), Nos clients arrivent à conserver la glace carbonique 15 jours, pour des commandes de 100 kg : oui 15 jours !

La glace carbonique pour le nettoyage cryogénique : des avantages qui surpassent largement les défis logistiques

Bien que le délai de livraison de 24 à 48 heures pour la glace carbonique puisse sembler long pour certains clients, il convient de rappeler les nombreux avantages uniques que ce produit offre, notamment pour les opérations de nettoyage cryogénique.

  • Un nettoyage plus rapide, plus puissant et plus efficace que le nettoyage à la neige carbonique
  • Plus grande portée : les pellets de 3 mm peuvent être projetés à des distances plus longues, ce qui permet de nettoyer des zones plus grandes ou difficiles d’accès.
  • Un coût au kilo entre 6 à 7 fois moins cher !
  • Polyvalence : La glace carbonique de 3 mm peut être utilisée avec une variété de systèmes de projection de glace carbonique, ce qui la rend plus polyvalente.

La glace carbonique est livrée en règle générale sous 24 heures…

En résumé…

Opter pour un système de nettoyage à la neige carbonique sous le prétexte que la gestion de bouteilles de CO2 facilite la logistique et la conservation de l’agent de propreté est en soi une mauvaise idée. C’est trop vite oublié sa puissance de nettoyage et son coût.

Cependant, il est important de noter que le choix entre la glace carbonique de 3 mm et la neige carbonique dépend en grande partie de l’application spécifique de nettoyage. Certaines tâches peuvent bénéficier de la douceur de la neige carbonique, tandis que d’autres (les 3/4 des applications) nécessitent la force de nettoyage plus puissante des pellets de 3 mm.